Le Storyboard ou narration filmique dessinée : du scénario à l’animatique

Le Storyboard ou narration filmique dessinée : du scénario à l’animatique

Du 15/11/2021 au 17/12/2021

Stage conventionné AFDAS 2021

 

 

Objectifs

 

A l’issue de cette formation, les stagiaires sont capables de :

– Maîtriser les techniques d’élaboration du storyboard en production et ses contraintes réelles.

– Concevoir un storyboard de manière autonome selon les standards professionnels : techniques traditionnelles.

– Maitriser le logiciel Story board Pro de Toon Boom

– Créer un StoryBoard 100% numérique, visualiser l’animatique et intégrer son et commentaires associés aux vignettes…

– Acquérir suffisamment d’autonomie pour continuer son expérience et élaborer un savoir-faire personnel après la formation.

 

Modalités pédagogiques

 

 

Formation 100% en présentiel. 6 participants maximum par groupe.

Alternance d’apports théoriques (exposés, retours d’expérience) et pratiques (nombreux exercices directement ancrés sur les pratiques professionnelles). Exercices en lien avec chaque étape de réalisation du storyboard.

 

Modalités d’évaluation

 

 

 

Système d’évaluation continue :

-Tour de table quotidien au matin / objectifs de la veille.

-Exercices de fin de séquence avec correction collective et individualisée.

-Grille de suivi pédagogique renseigné par Formateur sur stage Long ou distanciel (support de suivi des objectifs)

 

Public Concerné

 

 

Professionnels de l’audiovisuel ou de l’animation intermittents ou artistes-auteurs, scénaristes, info(graphistes), auteur de BD souhaitant se former aux principes et règles du storyboard.

 

Pré requis

 

Bon niveau en dessin, culture graphique et cinématographique, connaissance de la filière audiovisuelle, esprit de synthèse.

 

Matériel

 

PC I7 ou Imac 21,5″ QuadriCoeur Intel i7 3,1 Ghz 16 Go Ram

 

Durée

 

15j x 7h = 105 heures

 

Tarif

 

4496,00€ HT soit 5395.20 TTC

 

Dates

 

Confère planning en ligne

(www.rhinoceros-formation.com)

 

 

 

 

 

Jour 1

Présentation de l’intervenant et des stagiaires.

 

Définition(s) du storyboard

Son rôle dans la production et l’élaboration d’un film ou d’une série de tout type : Animation, Live Action (ou Fiction ou Prise de Vue Réelle), Publicité, Clip, Documentaire, Expérimental, Institutionnel, Jeu vidéo…

Le storyboard :

– un outil technique avant d’être une œuvre artistique, qui ne s’élabore pas comme une bande dessinée ou une suite d’illustrations, mais comme un découpage filmique, un brouillon de film ;

– un document qui complète, illustre ou remplace le découpage technique d’un film en live action, une étape utile au réalisateur de PVR pour se représenter ce qu’il a en tête ;

– un document essentiel, une étape indispensable et incontournable dans la réalisation, la production, la fabrication d’un film d’animation.

 

Rappel du dessin en volume, de la perspective, des principes de l’animation

Application

Exercice(s) de dessin

 

Le cadrage, la composition, la mise en scène

Le centre d’intérêt. La règle des tiers, les lignes de force et points forts.

L’équilibre d’une composition et l’asymétrie dynamique.

La profondeur de champ, les avant-plans et les arrière-plans.

Le placement des éléments visuels dans le cadre en fonction de leur rôle narratif.

 

La lecture du scénario (script)

Différencier les éléments incontournables des éléments anecdotiques du scénario

Synthétiser une idée ou une action complexe du scénario

Contourner un problème scénaristique

 

  Jour 2

 

Les principes de base de la narration visuelle et

du découpage temporel en séquences, plans, vignettes (poses) 

– Les valeurs de plan et leurs noms

– Le découpage technique

– La variété des plans, les raccords (le jump cut), les mouvements de caméra

– L’intention narrative, le storytelling, la hiérarchisation des informations à distiller à travers le découpage et la mise en scène.

– Les règles cinématographiques, les directions

– Le rythme, l’élaboration d’un flux narratif, le timing.

 

La caméra

– Quand, comment, pourquoi faire bouger la caméra?

– Accompagner, anticiper ou suivre une action avec la caméra

– La caméra subjective

 

Les mouvements de caméra et leurs différences en fonction du medium :

Live Action, Stop-motion de Volume, Anim 2D, Anim 3D CGI

– Les mouvements de caméra :

Pan descriptif, Pan follow (2D et 3D), Trk IN et OUT, Zoom IN et OUT, Arc rotate, etc.

– Les effets de caméra :

Split screen, slide, cam shake, tilt

– Les indications de caméra :

Speed lines, flèches directionnelles, ordre des cadres

– Les transitions :

Cut, Cross (X) dissolve / Fondu enchaîné, Wipe / Volet, Fade IN et OUT / Fondu d’ouverture et de fermeture, Iris, Jingle…)

 

Les techniques de l’animation

– Les techniques d’animation (2D, 3D CGI, volume stop-mo, etc.), leurs possibilités et contraintes techniques (notamment pour la caméra), leurs spécificités narratives traduites au storyboard.

Le(s) jargon(s) spécifique(s).

 

La nomenclature du storyboard

– Lisibilité, clarté

– Numérotation des plans

– Indications diverses de mouvements : cadres de caméra par des lettres et des flèches, mouvements des sujets (personnages et objets) par des flèches et des numéros.

 

  Le Posing

– Définir les poses les plus significatives d’une action

– Acting et déclinaison de poses-clés dans le cadre en autant de vignettes que nécessaire

 

 

Jour 3

 

Application des notions et principes étudiés jusqu’ici :

Exercice de storyboard n°1 “Découpage technique (Live action)”

– Découper / dessiner sous forme de storyboard papier une saynète d’une dizaine de plans, écrite sous forme de scénario + découpage technique imposé plan par plan, en respectant scrupuleusement toutes les indications et la nomenclature.

– Imaginer une conclusion, une “chute” à cette saynète (en un ou deux plans).

 

 

Jour 4

 

  L’écriture et le développement graphique préparatoire d’un “projet personnel”

  L’interprétation narrative et graphique

Application :

Exercice de storyboard n°2 “Ecriture et Prédec”

– À partir d’un court texte proposé ou d’une simple phrase, inventer une histoire pour un film d’une minute maximum et l’écrire sous forme de pitch, puis de synopsis, puis de scénario.

 

 

Jour 5

 

  Le pré-découpage

Application :

Exercice de storyboard n°2 “Ecriture et Prédec” (suite)

 

Jour 6

 

  Prise en main du logiciel Toonboom Storyboard Pro

(à partir de cette étape et jusqu’à la fin, les exercices se feront sur le logiciel)

– Activation du logiciel

– Création, ouverture, labellisation, réglages d’un projet de storyboard

– Tour d’horizon des menus, des raccourcis

– Choix des préférences

– Démonstration des outils principaux, des fonctions, des modes

– Importation d’images jpg, de storyboards faits sur papier

– Importation de texte, d’un scénario écrit

– Dessin, cadrage, déclinaison des dessins en calques (pré-Lay out)

– Découpage filmique (en fonction de l’animatique), gestion et numérotation des plans, vignettes et séquences

– Mouvements de caméra

– Mouvements de calques (simulation d’anim par translation numérique)

– Gestion des mouvements et des pointeurs (en prévision des sorties PDF et movie)

– Gérer la timeline, le montage de l’animatique, les transitions, le son…

– Ecrire et enregistrer des annotations, des dialogues…

– Exporter le storyboard numérique terminé (PDF, movie, lay out, EDL, etc) notamment en pages imprimables et sous forme de film, mais aussi en divers formats adaptés à la chaîne de fabrication ultérieure.

Jour 7

Jour 7

 

  Le champ et le contrechamp, les directions visuelles narratives

– Le sens de l’action (dans tous les sens du terme)

– Les directions de regard

– Les principes de la règle de l’axe : la ligne d’intérêt, ou ligne des 180°

– Cadrer une discussion avec plus de deux personnages

– Placer les amorces

 

 

Les raccords

– Raccords mouvement

– Raccords dans l’axe, jump cut

– Faux raccords

– Respecter les raccords pour une bonne continuité de l’action, un meilleur flux visuel

– Ne pas respecter les raccords à des fins narratives

 

Le respect de la bible littéraire et graphique

– Intégrer la psychologie, les rapports des personnages entre eux, les principes de narration spécifiques au projet.

– Intégrer les rapports de taille entre personnages, décors et accessoires.

 

Exercice de storyboard n°3 “Suite dialoguée”

 

Jour 8

 

Exercice de storyboard n°3 “Suite dialoguée” (suite)

– Commentaires et corrections du formateur

Montage Animatique (avec voix + bruitages éventuels), retakes sur le storyboard.

 

Jour 9

Jour 9

 

Exercice de storyboard n°3 “Suite dialoguée” (suite)

– Commentaires et corrections du formateur

Final retakes & clean up, finalisation du storyboard-animatic par les stagiaires.

 

 

Jour 10

 

La narration par le visuel seulement

– Faire naître du sens par la justaposition de plans, l’association d’idées (L’effet Koulechov)

– Mettre en scène en exploitant les ressources du décor, des accessoires, des vêtements  pour produire du sens, aider à la compréhension de l’action.

 

  Acting muet (posing, poses-clés)

– Expressivité du visage et du cadrage

– Acting “exagéré”, accentuation de l’expression et du mouvement (réaliste et cartoon)

– “Silhouettage”, lisibilité

– Chorégraphie, body language

 

Exercice de storyboard n°4 “Film muet”

 

Jour 11

 

Le respect des modèles de personnages et de décors

Application :

Exercice de storyboard n°4 “Film muet” (suite)

– Finalisation du storyboard-animatic (retakes et clean up) en respectant les model sheets de character design (turn around, line up) et de background design fournis.

 

 

Jour 12

Jour 12

Le genre

Les différents styles de mise en scène en fonction du genre narratif : drame, comédie, horreur, policier, thriller, comédie romantique, étude, cartoon, etc.

 

Le point de vue

Le point de vue narratif (pas celui de la caméra) visant à s’attacher à un personnage pour que le spectateur s’y identifie, soit immergé dans le film, et que, par le truchement d’un protagoniste de l’action, il ressente mieux les émotions qu’on veut lui faire ressentir.

 

 

Jour 13

 

 

 

 

 

 

 

Jour 13

 

Exercice de storyboard n°5  “Point de vue et Genre”

Séq 2. Comédie romantique (Amour, humour, sentiments diffus et contradictoires)

 

 

Jour 14 et jour 15

Jour 14

Exercice de storyboard n°5  “Point de vue et Genre” (suite)

Corrections, sonorisation, finalisation des 2 storyboards-animatics

 

 

Jour 15

 

Différents niveaux de narration

– Les ellipses

– Le montage alterné

– Les inserts et les plans de coupe

Application :

Exercice de storyboard n°6 “Plusieurs niveaux de narration”